Hypothyroidie: une maladie liée à une chute de tension artérielle ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans la région du cou, juste en dessous de la pomme d’Adam, se trouve un organe qui joue un rôle essentiel dans l’équilibre de l’organisme. Il s’agit de la glande thyroïde, dont le mauvais fonctionnement entraîne un ralentissement général de certains organes importants comme le cœur. Dans cet article, nous allons nous intéresser au lien possible qui existe entre l’hypothyroïdie et la chute de la tension artérielle.

Hypothyroidie: une maladie liée à une chute de tension artérielle ?

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie et quelles sont ses causes ?

L’hypothyroïdie est une maladie liée à une faible sécrétion de 2 principales hormones par la glande thyroïde. Ce sont les hormones T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine ou tétraiodothyronine). En effet, la glande thyroïde assure la régulation du métabolisme à travers le contrôle du poids, de la digestion, de la fréquence cardiaque, de l’énergie dans les muscles, etc.

Ainsi, son dysfonctionnement va provoquer un métabolisme lent.

La cause principale de l’hypothyroïdie est une carence en iode. C’est cette substance qui stimule la production des hormones thyroïdiennes. Cependant, d’autres causes peuvent être à la source de cette maladie. On note par exemple :

  • les maladies auto-immunes provoquant une destruction de la glande thyroïdienne (thyroïdite d’Hashimoto.)
  • les traitements à l’iode radioactif destinés à la cure d’une hyperthyroïdie
  • les traitements de radiothérapie au niveau du cou
  • une réaction auto-immune suite à l’accouchement (thyroïdite postpartum)
  • une infection virale à la glande thyroïde, etc.

Il faut préciser que les personnes prédisposées à souffrir de l’hypothyroïdie sont les femmes ayant atteint l’âge de la ménopause (plus de 50 ans) ou celles qui ont accouché il y a quelques mois. Aussi sont concernées, les personnes ayant des antécédents familiaux.

Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie ?

Les personnes souffrantes de l’hypothyroïdie peuvent ne présenter aucun signe apparent : on l’appelle « l’épidémie silencieuse ». Cependant, lorsqu’il y a une faible sécrétion d’hormones thyroïdiennes, plusieurs symptômes visibles peuvent apparaître.

En effet, le malade peut :

  • être épuisé constamment
  • manquer de concentration
  • prendre rapidement du poids
  • avoir des sauts d’humeur conduisant à la dépression
  • avoir la peau sèche, le visage enflé, les cheveux secs, les ongles cassants
  • souffrir des douleurs courbatures et des raideurs musculaires
  • tomber dans un coma myxœdémateux (complication rare).

En plus de ces symptômes, le malade aura certainement une activité cardiaque ralentie causant souvent son essoufflement.

L’hypothyroïdie est-elle liée à la chute de la tension artérielle ?

Les hormones sécrétées par la glande thyroïde ont une action sur des enzymes qui interviennent dans la contraction normale du cœur. Dans le cas d’une hypothyroïdie, le rythme cardiaque et les contractions seront faibles suivi d’une dysfonction du ventricule gauche.

Il y aura aussi une bradycardie se manifestant par un rythme cardiaque plus lent et une chute brusque de la pression exercée par le sang sur les parois des artères. Ainsi, l’hypothyroïdie est l’une des causes de la chute de la tension artérielle.

Comment traiter efficacement l’hypothyroïdie ?

Il n’est malheureusement pas possible de guérir une hypothyroïdie. Toutefois, après un diagnostic (souvent fait tardivement), le médecin prescrira au patient des hormones de synthèse T4.

Une prise journalière permettra de rétablir le métabolisme et de corriger les symptômes de l’hypothyroïdie. Un suivi médical régulier permettra également de vérifier l’adaptabilité des doses d’hormones prescrites et des besoins de l’organisme du patient.

Pour finir, il n’existe pas encore une solution fiable pour prévenir l’hypothyroïdie. Cependant, une alimentation saine riche en oligoéléments peut assurer le bon fonctionnement de la glande thyroïde.


Lisez aussi:

Hypotension: quand votre thyroide ne fonctionne plus correctement

La cohérence cardiaque pour équilibrer sa tension?