Hypotension: quand votre thyroide ne fonctionne plus correctement

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Le bon fonctionnement des organes du corps humain est inhérent à de nombreuses sécrétions hormonales, essentielles à leur métabolisme. En raison de ce qu’elle contrôle, la thyroïde se positionne comme un organe central, de sorte que tout malaise sanitaire observé pourrait être la résultante de son dysfonctionnement.

L’hypotension n’étant pas en marge, découvrons ensemble le rôle de la thyroïde dans l’apparition de l’hypotension artérielle.

Hypotension: quand votre thyroide ne fonctionne plus correctement

Qu’est-ce que la thyroïde ?

La glande thyroïde est une glande endocrine, en forme de papillon, situé dans la base du cou. Elle s’assure de la production d’hormones qui sont diffusées dans le sang. Il s’agit des hormones T4 (Thyroxine) et la L3 (Triiodothyronine). Pour son bon fonctionnement, la thyroïde est elle-même rétro contrôlé par la thyréostimuline sécrétée par l’hypophyse et la thyréolibérine libérée par l’hypothalamus.

La thyroïde a un rôle déterminant dans le fonctionnement de l’organisme humain en raison du fait que son action influe directement sur le fonctionnement de toutes les cellules du corps. Elle agit de ce fait tant sur le métabolisme, sur la structuration musculaire, que sur la température corporelle, et la vitalité physique et psychique.

En cas de dérèglement de la thyroïde, elle peut sécréter excessivement ou insuffisamment les hormones. Dans le cas d’une faible sécrétion, on parle d’hypothyroïdie, induisant un ralentissement sensible du métabolisme et du rythme de fonctionnement des organes. L’hypothyroïdie se détermine au regard d’une multitude de symptômes qui lui sont rattachés. Entre autres symptômes, il peut être cité :

  • l’hypothermie,
  • la constipation,
  • la frilosité,
  • la caroténodermie (faible métabolisme du carotène),
  • le ralentissement de l’activité cardiaque,
  • la prise de poids, avec une perte d’appétit,
  • la cyanose des lèvres,
  • des atteintes neuromusculaires.

Il faut préciser que cette liste est non exhaustive et que leur particularité commune est qu’ils commencent tous par un ressenti au niveau de la fatigue et du sommeil.

Qu’est-ce que l’hypotension ?

Le sang en circulant dans les artères exerce une certaine pression sur ces dernières. Lorsque la pression est trop forte, on parle d’hypertension artérielle, dans le cas contraire on parle d’hypotension. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit d’un symptôme révélateur d’un dysfonctionnement du système de circulation sanguine.

Lorsque la pression sanguine chute brusquement, cela peut s’accompagner de malaises tels que l’étourdissement, le malêtre général ou encore un évanouissement. Ces malaises se font généralement ressentir lorsqu’un geste brusque est accompli et dans certains cas, quelques minutes après la consommation d’un repas.

Quel lien y a-t-il entre hypotension et dysfonctionnement de la thyroïde ?

Comme évoqué plus haut, l’hypotension n’est pas une maladie, mais plutôt le symptôme de dysfonctionnements mineurs ou plus importants des glandes surrénales, du système nerveux, du cœur ou des vaisseaux sanguins ou encore d’autres organes du corps humain.

Elle peut également être causée par la déshydratation, la prise de certains médicaments (les antidépresseurs, les neuroleptiques, les anxiolytiques, les traitements anti hypertension, etc.), et les comportements à risque (consommation de drogue ou d’alcool).

Dans le cas où l’hypotension est un symptôme du dysfonctionnement des vaisseaux sanguins ou du système nerveux, il est important d’orienter les examens médicaux dans le sens de la thyroïde, car cette dernière contrôle le bon fonctionnement des organes du corps.

Ainsi, une hypothyroïdie peut entraîner un ralentissement de la pression sanguine et provoquer une hypotension. Dans le même cas, lorsqu’elle entraîne une bradycardie (ralentissement du cœur) il y a de forts risques que cela s’accompagne d’hypotension.

L’hypotension peut paraître bénigne dans bien des cas. Cependant, compte tenu des multiples complications qui peuvent survenir en cas du ralentissement de la pression artérielle, il est important d’en rechercher les causes et surtout de ne point négliger l’éventualité d’un dérèglement de la thyroïde.


Lisez aussi:

hypotension orthostatique: comment faire pour se lever?

Hypothyroidie: une maladie liée à une chute de tension artérielle ?